Videos : Les Saisons du Vin

samedi 4 décembre 2010
par  Michele

Sept petites vidéos.

 Le vernissage de l’exposition

 Le tableau à 5 mains présenté par Jicé


 Visite du Chai de Frédéri Mitan à Vedène


 Les poètes et le vin


 Un poème de Francis Combe lu et illustré par Jicé : Hommage à Omar Khayam


 Poème de Pierre verdet : Vigne en Hiver


 L’arbre Vie-gne, ou Vigne-grelots de Victor



Commentaires

dimanche 12 décembre 2010 à 17h51

Génial ! toutes ces « petites vidéos »..!!! tout est poësie, un monde de douceur et de finesse....très évocatrices et pleine d’humour !
Le tableau à 5 mains est passionnant ! Après cette présentation très riche de cette construction artistique, j’aimerais le commentaire de chacun des artistes....... Mais peut-être préfereront-ils peindre plutôt que parler.... pour notre plus grand bonheur !!!
Vive la suite ......!!!!!!!!!
Dolorès

Logo de anne-marie
dimanche 5 décembre 2010 à 19h18 - par  anne-marie

Merci les amis pour ces moments de pur bonheur où l’humour se mèle à la tendresse et nous emmènent vers le désir de partager et de goûter la vie ensemble...

Annonces

JUIN 2019

Po’ART & Les Ateliers Sinople
127 av. de la Gare – 84210 Pernes les Fontaines
Tel. 06 64 70 00 47 /04 90 40 01 71

Nous vous convions

Le dimanche 16 juin à 11h00

à la Chapelle des Pénitents Blancs

Pernes les Fontaines 248 rue Emile Zola

 
à une Conférence dédicace animée par Marc JOSEPH.
 

  • Marc Joseph,dans un premier temps, nous présentera son odyssée photographique autour du pèlerinage bouddhiste du Kawa Kharpo.  
  • Puis, il nous fera découvrir son livre :  
  • Tous en forme avec la slow attitude, du Pacifique à l’ Himalaya -  (éditions Saint-honoré) « Marc joseph K livre un récit d’une très grande originalité. Il nous emmène du Tibet à Sumatra sur un ton léger et dynamique pour nous inviter à vivre pleinement. Ainsi, il nous enseigne avec humour et passion une manière saine de prendre goût à la dépense d’énergie. Il montre, tout en douceur, comment prendre soin de soi en une initiative aussi physique que mentale. La structure se son œuvre s’émancipe des codes du roman pour un rendu divertissant et rafraichissant ! »  

Bien cordialement,
 Jean Olaru