Ainsi de nous ... de Pierre Verdet

jeudi 28 janvier 2010
par  Michele

Étant d’humeur badine ce jour et ayant à l’esprit les peintures de notre ami Jicé (surtout celle des bouquets de fleurs), je me suis laissé aller en écrivant un poème ...

 

Ainsi de nous ....

 

Si tu croises sur ton chemin,

Le tournesol, la marguerite

Ne les froisse pas dans tes mains

Pour satisfaire à un vieux rite

Car leur douleur n’a pas de cri.

 


 

 


 

Aime-les d’un amour entier

Sans partage, et leur corolle

Sera un temple familier

Car s’il leur manque la parole

Leur silence n’a pas de prix,

 

Leur éclat n’a pas de limite

À l’amour dont tu les nourris.

Le tournesol, la marguerite

S’ouvrent à ceux qui les méritent

Et se fanent d’être incompris


Dépêche-toi, prends les chemins

Où le tournesol t’y invite.

Ainsi de nous…pauvres humains

L’amour est inscrit dans nos mains

Et se lit dans la marguerite.

 

Pierre Verdet

 

 

 


Commentaires

Annonces

JUIN 2019

Po’ART & Les Ateliers Sinople
127 av. de la Gare – 84210 Pernes les Fontaines
Tel. 06 64 70 00 47 /04 90 40 01 71

Nous vous convions

Le dimanche 16 juin à 11h00

à la Chapelle des Pénitents Blancs

Pernes les Fontaines 248 rue Emile Zola

 
à une Conférence dédicace animée par Marc JOSEPH.
 

  • Marc Joseph,dans un premier temps, nous présentera son odyssée photographique autour du pèlerinage bouddhiste du Kawa Kharpo.  
  • Puis, il nous fera découvrir son livre :  
  • Tous en forme avec la slow attitude, du Pacifique à l’ Himalaya -  (éditions Saint-honoré) « Marc joseph K livre un récit d’une très grande originalité. Il nous emmène du Tibet à Sumatra sur un ton léger et dynamique pour nous inviter à vivre pleinement. Ainsi, il nous enseigne avec humour et passion une manière saine de prendre goût à la dépense d’énergie. Il montre, tout en douceur, comment prendre soin de soi en une initiative aussi physique que mentale. La structure se son œuvre s’émancipe des codes du roman pour un rendu divertissant et rafraichissant ! »  

Bien cordialement,
 Jean Olaru


Brèves

A propos de ...

lundi 6 décembre 2010

 

A propos de nos tableaux à plusieurs mains.

COBRA singulier-pluriel : ce livre de 98 m’a sauté en main. J’y ai découvert qu’à la création du groupe en 48, les poètes, peintres, philosophes qui l’intègrent se mettent à écrire et peindre sur les mêmes supports, à deux ou trois, ensembles.

Des « peintures-mots »comme dit Christian Dotremont le fondateur.

Et Pierre Descargues dans la préface de l’ouvrage précise :

 « c’est pour bien marquer que la création est un partage que dès la fondation de COBRA il y eu abondance d’œuvres collectives. »

Je pense qu’il y a eu avant ou après, voisines en esprit, de telles actions, sans doute. Mais je sens que nous avons attrapé le témoin d’une course toujours vivante.

Jicé